Peut-être faisiez-vous partie des chanceux qui ont pu y entrer ? C’était en octobre 2013, une tour du XIIIème arrondissement allait être détruite, les mois précédent sa destruction, ses neuf étages, 36 appartements, avaient été confiés à une centaine d’artistes de street art. Durant le mois d’octobre, le public, nombreux, jour après jour de plus en plus nombreux, allait visiter cette tour. J’y suis allée deux fois, deux fois je me suis cassée le nez. La première fois, le lendemain de l’ouverture au public, il y avait plus de deux heures d’attente, trop tard pour y entrer, les heures d’ouverture étant au début très réduites. A la fin du mois d’octobre, il fallait compter jusqu’à treize heures d’attente. Je n’ai réussi à la voir que virtuellement, grâce aux photos faites par ceux qui avaient pu entrer, photos toujours visibles sur le site de la Tour 13.

Si j’en parle aujourd’hui c’est que ce soir (23 juin) sur France O, un documentaire sera diffusé sur l’histoire de cette tour, à 22h45 (ou replay, je suppose).

Publicités