Nous terminons cette petite balade dans le street art avec deux artistes dont le travail me touche particulièrement.

Jeff Aérosol parce que j’ai été emballée par ce grand monsieur (autoportrait) qui nous ensilence pour que nous écoutions « la grande symphonie urbaine » , un méli-mélo de sirènes de police, de bruits de moteurs, d’enfants qui jouent, de touristes, d’oiseaux qui chantent. Pour que nous nous écoutions les uns les autres. Je trouve que se dégage de ce haut mur poésie et expressivité. 12 mai 2011, nous mangions une crêpe (au (vrai) chocolat fondu et des amandes grillées… trop bon… et même encore meilleure avec une boule de glace à la vanille… mamma mia, ma che bueno !), une petite crêpe donc sur la place Stravinsky près de Beaubourg, la Nana de Nicky tournoyait à s’en donner le vertige sous les éclaboussements des jeux d’eau de Tinguely. Levant la tête en pleine pâmoison gustative, je vis un échafaudage avec des hommes dessus (pour ne pas le voir me direz-vous…). Nous sommes restés un peu plus que le temps nécessaire à satisfaire notre gourmandise à regarder l’apparition qui se faisait en direct sous nos yeux. Chuuuttt…. nous dit-il. Je crois que c’est là que j’ai connu le nom de Jeff Aérosol.

streetart0611ja

Quant à JR, je l’ai découvert au cinéma, avec le film Women are heroes. Je suis sortie de la projection les larmes aux yeux, le coeur en joie, le cerveau en effervescence, pleine d’admiration pour les femmes du film. JR met des photos de leurs regards partout, dans les rues, sur les murs, les toits des favelas, des bidonvilles du monde. Et, cadeau pour nous, il leur donne la parole, et ce que ces femmes disent nous donne de la force, de l’amour, de l’espoir.

JR, il prend des photos de nos visages d’une façon rigolote, en très gros plan, il pose sa cabine photographique pour son projet Inside Out, c’est à Beaubourg que j’ai assisté à la scène : une longue file d’attente pour entrer dans la cabine, d’immenses photos qui tombent de haut lourdement, les visiteurs s’en vont avec leur portrait …

StreetArt0611JR

Ci-dessous, un peu du projet Face 2 Face à Paris.

(JR et Marco réalisent la plus grande exposition de photographie au monde. Pour ce projet, des portraits d’Israéliens et de Palestiniens faisant le même métier sont collés face à face, dans des formats monumentaux des deux côtés du mur de séparation Israël/Palestine)

StreetArt1207JR

Hasard des lieux, cette photo prise en 2007 montre des portraits du projet Face 2 Face collés au même endroit que sera réalisé le monsieur Chuuuttt de Jeff Aérosol 4 ans plus tard.

Publicités