Si la rose n’est pas ma fleur préférée, je lui reconnais un certain talent pour l’exhibitionnisme… le perfectionnisme, veux-je dire. Elle aime se faire photographier, se dévoiler, se donner sans réserve. Tendez-lui un miroir et vous verrez comme elle s’en empare, inlassable poseuse.

rose1

Elle déploie ses atouts devant l’objectif, vous offre un feuilleté de monts et merveilles illimité.

rose3

Cette beauté à la peau veloutée affectionne les poses lascives et vous dépose entre ses mille et un tours de piste au coeur d’une perfection sans égal dont vous ne verrez jamais le point d’ancrage sans la déflorer dans sa totalité. Une mise à nue dans la mise à mort déjà programmée que je ne vous infligerai pas.

rose4

Mmhm, n’en mangerait-on pas quand elle nous la joue petite meringue framboise vanille citron goûteuse ?

Pour finalement vous faire douter en quel côté du miroir s’énonce votre réalité. Une énigme heureusement insoluble.

rose2

Je vous laisse agrandir les images, une fleur le mérite toujours.

Publicités