cstm0381Et quelle atmosphère ! Jour de pèche pour photographes de tout poil. Je n’étais pas seule à longer le canal vidé de ses eaux pour entretien, réparation et nettoyage. Le canal Saint Martin relie la Seine au bassin de la Villette, la dénivellation est compensée par neuf écluses qu’il faut entretenir périodiquement, la dernière fois que le canal a été vidé, c’était en 2002. En début de semaine, les poissons (brochets, anguilles, gardons, carpes…) qui ne s’étaient pas laissés entrainés par le courant devant les mener à la Seine lorsque l’eau s’est retirée, ont été ramassés et placés en amont ou en aval. Les travaux devraient durer jusqu’en avril. Pour l’instant c’est une ambiance de désolation qui règne entre les rives, et si ce n’est les mouettes qui pataugent dans les résidus d’eau vaseuse et les déchets, on y trouve divers objets assez étonnants. Je suis impressionnée par le nombre de vélos et de motos dont la tonalité tend vers un gris intemporel.

CstM3877pfAvant d’arriver au coeur du sujet, voici une photo street art live, j’ai eu la surprise et le plaisir de tomber sur un graffeur en pleine action. Ne trouvez-vous pas que le revers de l’artiste semble correspondre au visage dessiné ? Je me cache, tu me vois. Du moins, j’aime bien l’imaginer.

Histoire de partager avec vous toutes ces jolies petites choses dont le destin paraissait avoir été scellé dans l’opacité de l’onde, je vous ai préparé un album où vous pourrez vous emplir d’une certaine poésie comme celle du caddie flottant dans un ciel clément. Je vous évite les gros tas d’ordures qui ne présentent aucune particularité artistique pour le sujet du jour (pour les nouveaux, il suffit de cliquer sur une image, l’album s’ouvre, et vous avez la possibilité d’agrandir en full size si l’envie vous en prend).

 

 

Ainsi, franchissant vaillamment les ponts qui surplombent le canal pour passer d’une rive à l’autre, je finis irrémédiablement par tomber sur le célèbre Hôtel du Nord immortalisé par le film éponyme que Marcel Carné a réalisé en 1938.

CstM0436pfHdN

Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous faire réécouter la délicieuse gouaille d’Arletty s’accordant parfaitement aux dialogues d’Henri Jeanson (merci, Francis) dans la scène immortelle qu’elle partage avec Louis Jouvet sur une écluse située tout près de l’Hôtel du Nord :

CstM0384rotonde
la Rotonde

Et pour finir, un petit clin d’oeil puisque dans mon parcours j’ai croisé deux des établissements que le blog Revue des moments perdus m’a fait connaitre par le biais de ses articles. Ainsi vous retrouverez la Rotonde dans « Mes terrasses préférées » et le Point Ephémère et ses abords colorés si caractéristiques (ci-dessous) dans « Moments secrets » (pour ce dernier, un mot de passe est nécessaire, vous le trouverez facilement dans l’article « Gelée royale » – du moins le jour où mon article est posté).

CstM3868pf
Voilà, pour les Parisiens, je ne saurais trop vous conseiller la balade, surtout sous le soleil d’hiver.
Publicités