J’ai commencé à faire de l’haïku sur image il y a quelques jours, n’ayant pas vraiment d’inspiration, j’ai laissé reposer. Et puis, cette nuit, le sommeil terrassé par un très vulgaire rhume, voilà que les mots se mettent à tourner, et ils parlent, ils contestent, il me lancent des souvenirs que je veux ignorer. On pourrait presque s’écrire une histoire, une cage un lit une femme un homme… stop ! mes délires sont un peu glauques parfois quand je suis en manque de souffle. J’allume, et je vois trois petits mots qui me sortent de la peau, ils me tirent, « viens on va s’amuser », je veux dormir, moi. Ne jamais céder aux mots, ils ne savent pas s’arrêter. J’essaie de m’endormir, kss kss, hein ? d’accord je note, pas de papier, un livre fera l’affaire, j’éteins, tss tss blabla, ça cause, ça n’arrête pas de causer… j’allume, je cherche mon crayon, je corrige, je tousse, j’enfièvre, je trépense… le matin finira par arriver… quelques photos déjà prises et d’autres fraiches du matin, mots et images trouvent un arrangement. Je partage et je m’en vais remettre mes idées à l’endroit. Vous me direz ?

ImaPo1

 

 

Publicités