Un mot illustré sur le lettrisme qui occupe une petite salle dans les collections d’art moderne du Centre Pompidou, que j’ai eu le plaisir de revisiter il y a quelques jours. Isidore Isou, né en Roumanie, arrive à Paris en 1945. Avec Gabriel Pomerand et Maurice Lemaître, ils réactivent le souvenir des soirées dadaïstes. Le lettrisme est un projet total à la fois théorique et pratique, esthétique et politique, visant le renouvellement des formes artistiques grâce au pouvoir de la lettre, considérée comme le matériau premier de toute expressivité. Le lettrisme fait l’objet d’un projet de recherche développé par le centre Pompidou, en partenariat avec le laboratoire d’excellence Arts-H2H.

Et un lien ici pour ceux que ça intéresse. Dont le célèbre (enfin presque) film de Jean Isidore Isou, Traité de bave et d’éternité. (merci à Henriette qui me l’a signalé)

***

Sur la page du Journal de débord vous trouverez quelques précisions sur le devenir de ce blog,

Publicités