Située 30 rue Beaubourg, à Paris (ne pas oublier de visiter la suite de l’autre côté de la rue), j’ai pris l’habitude depuis quelques temps de visiter cet espace, parce qu’y sont exposés des artistes qui me correspondent. Cette galerie fait partie de mes préférées (amabilité de l’accueil, espace suffisant bien utilisé…), et puisque j’y suis allée aujourd’hui…

… je vous propose trois albums, sur les trois dernières expositions que j’y ai vues. La première, en octobre 2016, c’était le photographe Gregory Crewdson qui présentait sa dernière et superbe série : Cathedral of the pines. Chez Crewdson, dont j’apprécie le travail depuis des années, les personnages sont immobiles dans le décor, le temps semble s’être arrêté comme dans une peinture d’Edward Hopper. Ambiance étrange et parfois inquiétante. On ne manque pas de s’interroger sur ce qui se passe avant et après l’image, et finalement, cette pause offre peut-être une sérénité de l’instant. Ne la voudrait-on pas éternelle ? (évidemment des photos de photos, c’est toujours un peu gênant  à présenter, mais si vous ne connaissez pas cet artiste, cela vous donnera un aperçu de son travail)

Philippe Cognée (janvier 2017), un autre thème que j’aime retrouver, la multitude toute vibrante. Ça gigote dans l’image. Ici, l’exposition Crowds.

Et enfin, aujourd’hui je suis allée me perdre dans les fibres du temps, c’est du moins ainsi que j’ai ressenti ma plongée dans l’oeuvre de Chiharu Shiota, Destination.

Son travail est vraiment impressionnant, vous pouvez en voir davantage sur son site.

Si vous avez l’occasion de vous promener dans le coin, ne ratez pas l’occasion de cette immersion, l’installation est exposée jusqu’au 22 juillet 2017

Publicités