Recherche

les oiseaux dans le bocal

ou comment les poissons rouges ont pris la clé des champs

Catégorie

art

Inextricabilia, une visite avec Lucienne Peiry

Visiter l’exposition Inextricabilia à la Maison rouge avec Lucienne Peiry, ce fut un enchantement. Lucienne Peiry (qui dirigea durant 10 ans la collection d’art brut de Lausanne), commissaire de l’exposition, nous a guidés dans un monde intime, humain, fabuleux, avec un enthousiasme, une passion, une gentillesse et une sensibilité qui ont dépassé bien des attentes. Elle fut chaleureusement applaudie pour sa générosité dont la voix, le regard, les gestes étaient à l’égal de son savoir. Si nous n’avions été debout, elle aurait eu droit à une standing ovation. Lire la suite

Kiefer-Rodin, une rencontre singulière

Ceux qui me suivent savent combien j’apprécie Anselm Kiefer, alors dès que j’ai su qu’il exposait de nouveau à Paris, je me suis précipitée. Anselm Kiefer et Auguste Rodin, un rapprochement dans la façon de procéder, dans la liberté d’utiliser les matériaux, le désir d’aller plus loin dans l’expérimentation. Le musée Rodin a proposé à Anselm Kiefer d’investir la salle d’exposition, lui donnant carte blanche. Anselm Kiefer a souvent étudié le travail de Rodin, pour cette exposition il s’est plongé dans la lecture des Cathédrales de France, livre écrit et illustré par Auguste Rodin. Lire la suite

Galerie Daniel Templon

Située 30 rue Beaubourg, à Paris (ne pas oublier de visiter la suite de l’autre côté de la rue), j’ai pris l’habitude depuis quelques temps de visiter cet espace, parce qu’y sont exposés des artistes qui me correspondent. Cette galerie fait partie de mes préférées (amabilité de l’accueil, espace suffisant bien utilisé…), et puisque j’y suis allée aujourd’hui… Lire la suite

Dioramas – Palais de Tokyo

Entrez mesdames et messieurs dans le théâtre sans texte. Venez découvrir l’histoire du diorama, à partir de ses origines, avec Louis Daguerre, vous voyagerez dans le temps jusqu’aux artistes d’aujourd’hui qui s’en inspirent.

J’aime que le Palais de Tokyo m’étonne, cette exposition sur ce que Balzac qualifiait de  « merveille du siècle », est une fort bonne idée. Mais qu’est-ce que le diorama, demanderez-vous peut-être ? Lire la suite

La pente de la rêverie, lire le poème de Victor Hugo

Ce qu’on pourrait appeler une coïncidence, il y a un an, le 25 décembre 2015 exactement, je vous proposais ma visite de l’exposition Eros Hugo, que j’avais beaucoup appréciée. Cette année, l’exposition en cours à la même Maison de Victor Hugo m’a grandement enthousiasmée. Lire la suite

Art et Liberté – Brassai, deux expositions au Centre Pompidou

Je vous présente deux expositions qui sont à voir en ce moment au centre Pompidou et dont le lien pourrait être le surréalisme. Lire la suite

Plus jamais seul, à la Maison Rouge (Hervé Di Rosa et les arts modestes)

Je n’étais, à priori, pas vraiment intéressée par l’exposition Hervé Di Rosa à la maison rouge, mais puisque j’ai une carte d’abonnement, je me suis un peu poussée. Et j’en suis ressortie euphorique, tant de couleurs, de foisonnement, ça gigotait en moi. Lire la suite

Carte blanche à Tino Sehgal au Palais de Tokyo – une expérience

Comment vous parler d’une exposition qui a lieu dans des espaces vides. Vides ? Tu as vu que c’était vide, toi ?  Mais non, c’est autre chose. Ben alors ?  Imaginez que c’est vous qui participez à l’oeuvre d’art. Ah oui ? A l’échelle macro ou microscopique ? Parfois, j’avais l’impression que nous n’étions qu’un détail dans un tableau. Nous ? Bon, essayez de me suivre… Lire la suite

FIAC 2016, une visite subjective

2h40 j’y suis restée, c’est que je n’ai pas dû m’ennuyer. Etonnée (mais pourquoi donc ?) de voir autant de monde dès l’ouverture, ce vendredi. J’en rapporte quoi au juste ? Lire la suite

Murakami, Calle, Toguo, une fin de journée particulière

Hier soir j’étais invitée par le Centre Pompidou à une visite guidée de l’exposition de Jean-Luc Moulène (dont je doutais que je serais follement intéressée mais sait-on jamais). Et comme je voulais absolument voir l’exposition Takashi Murakami à la galerie Perrotin et celle consacrée à Gregory Crewdson à la galerie Templon (le tout se tenant presque dans un mouchoir de poche autour du Centre Pompidou), j’avais prévu de faire d’une pierre trois coups.  Mais le hasard (que je l’aime celui-là) avec beaucoup d’humour et de bonté allait un peu changer mon emploi du temps. Lire la suite

Mexique 1900 – 1950, au Grand Palais

Je suis entrée un peu par hasard dans l’exposition et je ne sais plus trop comment je me suis retrouvée avec un audioguide branché sur les oreilles, j’ai suivi le mouvement, dans le fond, je n’y connais rien ou presque, alors pourquoi pas se laisser tenter par cette proposition de voyage dans la création mexicaine de la première moitié du XXème siècle ? Lire la suite

Les sculptures-machines de Gilbert Peyre

Gilbert Peyre, l’électromécanomaniaque qui donne vie aux machines. Pour ce que j’en avais vu sur l’affiche, et lu ici ou là, j’étais très curieuse de voir cette exposition. J’avais déjà remarqué le « J’ai froid » de l’artiste ici même à la Halle Saint Pierre (si je ne me trompe), le bruit des sabots claquant le sol de cet étrange individu au crâne de daim dégarni, revêtu d’une peau de lapin, répétant inlassablement et lugubrement « J’ai froid », m’avait un peu donné froid dans le dos. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :