2h40 j’y suis restée, c’est que je n’ai pas dû m’ennuyer. Etonnée (mais pourquoi donc ?) de voir autant de monde dès l’ouverture, ce vendredi. J’en rapporte quoi au juste ?

Le plaisir de retrouver des oeuvres d’artistes que j’apprécie déjà (ô combien connus et reconnus), quelques découvertes, étonnements, sourires, et une rencontre impromptue (par deux fois) avec mon prof de méditation (coucou Laurent si tu visites le bocal) et son ami américain (mais pourquoi je ne parle toujours pas anglais, moi ?). Donc voilà : le ciel était magnifique quand je suis sortie, mais je n’avais pas envie de faire la queue de l’autre côté de l’avenue Winston Churchill (délicieusement piétonne), même si la visite continuait au Petit Palais (gratuitement, cette fois).

Si la visite vous tente, ouvrez l’album en cliquant sur une photo et suivez-moi……….

Une bonne visite et une certaine plénitude de l’atmosphère en sortant. J’ai filé jusqu’à la rue Beaubourg pour visiter l’exposition Crewdson à la galerie Templon, mais ceci est une autre histoire.

Publicités